Tout savoir sur…

Comment calculer son ROI (retour sur investissement)

Calculer un retour sur investissement… Ça peut rappeler à certains une belle épreuve de maths inopinée.

Cette fois, je vous donne la solution avant même que le problème soit posé.

Essayez de mettre de côté les visions d'horreur provoquées par vos cours de terminale. Vous allez voir, calculer un retour sur investissement, ce n'est pas si compliqué !
Excellent
436 reviews on
Trustpilot
S'inscrire sur Tudigo
🤔

Le retour sur investissement (ROI), c’est quoi ?

Le retour sur investissement (c’est long, donc on dit aussi ROI, pour Return on Investment en anglais), c’est un indicateur financier. Il vous permet d’évaluer l’efficacité d’un investissement.

L’idée est simple : j’ai investi X, combien est-ce que ça m’a rapporté ? Quel est mon retour sur investissement ?

Si on peut le calculer après avoir réalisé un investissement, on peut aussi l’estimer avant même d’investir !

Pour ça, le calcul va dépendre de votre type d’investissement : obligations, actions, fonds, livret d’épargne…

Je vous explique tout ça 👇

La formule de calcul du ROI

Vous êtes probablement là pour ça, alors rentrons dans le cœur du sujet : comment calculer son ROI ?

Pour ça, vous pouvez retenir une formule très simple :

(valeur finale de l’investissement - coût initial de l’investissement) / coût initial de l’investissement x 100

Grâce à ça, vous avez le pourcentage de gain ou de perte engendré par votre investissement !

Un exemple plus concret : j’ai investi 5 000 € dans différents actifs. Après 5 ans, j’ai récupéré 6 500 €.

Pour calculer mon ROI, je fais :

(6 500 - 5 000) / 5 000 x 100 = 30 -> J’ai donc un retour sur investissement de 30 %

Maintenant, essayons avec une perte ! Imaginons que j’ai investi 5 000 €, et ne récupère que 4 000 € après 5 ans.

(4 000 - 5000) / 5000 x 100 = -20 -> J’ai donc un retour sur investissement de - 20 %

Estimer son retour sur investissement : les obligations

Ce type de créance est représentatif d'une dette. Qui l'eut cru ? Pour faire simple, c'est comme un prêt bancaire, sauf que le créancier, c'est vous !

Obligations obligent, l'entreprise vous verse des intérêts, et rembourse le capital initial à échéance définie.

Les obligations, ce n’est pas si compliqué : vous pouvez même estimer le rendement avant d'investir. Avec Tudigo, par exemple, tout est défini à l'avance. Pratique, n'est-ce pas ?

Les intérêts sont payés à échéances fixes et calculées selon un taux d'intérêt défini.

Le capital, lui, est remboursé tous les ans d'un montant identique. Conclusion, les intérêts diminuent tous les ans proportionnellement au capital.

Exception cependant : les obligations "in fine". Ici, la totalité du capital est remboursée à la dernière échéance. Encore moins de maths pour vous !

Imaginons que vous investissez 2 000 € dans une obligation, avec un rendement annuel 11 % sur 24 mois, et un remboursement in fine pour maximiser les intérêts :

Chaque année, vous récupérez 11 % de 2 000 en intérêts, soit 220 €.

Une fois l’obligation arrivée à son terme, et le remboursement total effectué, vous vous retrouvez avec 2 440 €.

Bon, là, j’ai pris des chiffres ronds, donc c’est facile, mais mieux vaut s’armer d’une calculatrice pour ce genre d’estimation !

Attention : si un investissement en obligations peut paraître plus “secure” qu’un investissement en actions, il y a tout de même des risques !

L’entreprise peut très bien faire faillite, et ne pas être en mesure de vous rembourser par exemple.

Le test pour bien choisir ses placements financiers

Estimer son retour sur investissement : les actions

Ce que je vous ai donné juste avant, c’est la formule basique, classique, qui vous permet de calculer ce que vous avez gagné ou perdu après coup.

L’idéal pour tout investisseur, c’est d’estimer son retour sur investissement, et donc le rendement !

Et c’est là que ça se complique. Enfin pas tant que ça, vous allez voir !

On attaque avec les investissements en actions. Pour estimer votre retour sur investissement, vous devez prendre en compte deux facteurs : les dividendes et la plus-value de cession 👇

Calculer son ROI en actions : deux facteurs

→ Les dividendes

Quand vous investissez en actions, vous détenez une fraction du capital. Ces dividendes peuvent vous ouvrir un droit sur les bénéfices de la société. Tout le détail est mis noir sur blanc dans un pacte d'actionnaires.

Attention ! Toutes les entreprises ne proposent pas la distribution de dividendes.

Je vous rassure, investir dans une PME ne distribuant pas de dividendes, c'est loin d'être du bénévolat. Vous pouvez récupérer une plus-value lors de la cession des titres.

→ La plus-value de cession

L’intérêt d'acheter des actions, c'est de les revendre ! Donc logiquement, si l'action lors de la revente vaut plus chère que lors de son achat, vous dégagez une plus-value.

Le conseil de Tudigo ? Investissez dans une PME française, et attendez jusqu'au 31 décembre de la 5ème année au minimum avant la revente des titres ! Vous pouvez ainsi être éligible à une réduction d'impôt ! Plutôt pratique, pas vrai ?

En plus, vous êtes en mesure d’investir dans un projet à impact tout en soutenant l'économie locale !

Revenons à nos moutons : mesurer la rentabilité. Le calcul est assez simple : (valeur des titres à la revente) - (investissement initial).

Vous aimez vous creuser la tête ? Vous pouvez optimiser cette formule en ajoutant le bénéfice sur les dividendes (le cas échéant) et les aides fiscales.
Créer son compte Tudigo

17 000 personnes ont déjà investi aux cotés de Tudigo
Découvrez leurs avis !

Alexandre

Directeur Marketing

J'ai toujours été intimidé par l'idée d'investir dans des portefeuilles diversifiés, mais avec les stratégies de portefeuille profilé Tudigo, tout est devenu si simple. La transparence et la simplicité du processus m'ont vraiment rassuré. Je suis maintenant confiant dans mes choix d'investissement.

Maxime

Consultant Marketing

L'investissement que j'ai réalisé avec Mahéva, ma conseillère Tudigo, apporte de très bons résultats. J'ai été bien été informé et guidé sur mon investissement avec l'achat d'actions. Je recommande Tudigo pour les projets éthiques qu'ils soutiennent et la qualité de l'accompagnement personnalisé.

Sarah

Graphiste

J'ai toujours eu des appréhensions à investir, mais grâce à l'accompagnement attentif de Tudigo et à leurs conseils avisés, j'ai pu prendre des décisions éclairées. Je recommande à tous ceux qui souhaitent se lancer dans le private equity de faire appel à Tudigo pour leur expertise.

Excellent
436 reviews on
Trustpilot

Les questions les plus fréquemment posées sur le retour sur investissement (ROI)

Pourquoi calculer le ROI ?
On peut calculer le ROI pour deux raisons :

- Évaluer les performances
- Estimer la rentabilité future

Dans tous les cas, l’objectif est le même : faciliter la prise de décision liée à ses investissements
Dans quoi investir pour un bon retour sur investissement ?
Pour un bon retour sur investissement, la clé, c’est de diversifier ses placements : immobilier, Bourse, non coté, obligations, assurance-vie…

Comme ça, les bonnes performances d’un actif peuvent permettre de contrebalancer une sous-performance d’un autre.
Comment calculer le ROI ?
Pour calculer le ROI, la formule est la suivante :

(valeur finale de l’investissement - valeur initiale de l’investissement) / valeur initiale x 100
Quelles sont les limites du ROI ?
Le ROI présente quelques limites pour les investisseurs :

- La sous-estimation des coûts indirects : mal estimer les coûts initiaux et indirects d’un investissement peut fausser ou biaiser les résultats. Par exemple, un investissement immobilier, avec des travaux qui n’ont pas été pris en compte dans le calcul.

- L’inflation : un ROI avec une rentabilité inférieure à l’inflation, c’est en réalité une perte de pouvoir d’achat. Si votre investissement a gagné 3 % de sa valeur, mais que le coût de la vie a augmenté de 4 %, vous êtes perdant !